Hiver

Il neige, il fait froid, il fait coton. Rien de mieux qu'une châtaigne chaude et un petit thé pour savourer la saison de l'Hiver ~
trifolium ; poulet dans le noir


 

Partagez | 
 

 trifolium ; poulet dans le noir

Aller en bas 
AuteurMessage
idole

avatar
Idole

Messages : 18
Mon métier de Mini : deboiseur
Mon Totem est : inconnu

Message(#) Sujet: trifolium ; poulet dans le noir Sam 15 Déc - 16:22



    « Où allez-vous ? »
    Comme si cela devrait suffire à l'arrêter. Le soleil franchissait leur territoire, lumière apeurée par l'enfant nommé hiver grandissant. Il s'était aventuré jusque là dans l'espoir d'attendrir sa journée, d'y trouer un moindre but comme si le silence l'entourant ne suffisait pas. Idole cherchant de quoi briser le froid étalant son drapé près des contours de l'arbre. Il ne neigeait pas. Et cela aurait dû suffire à l'arrêter.Idole n'en avait repéré que l'allure : enfant trop vieux pour l'être, paroles chatoyantes auxquelles il aspirait. Idole n'en avait repéré que les contours au flou habituel. Pourrait-il l'attraper ? La personne convoitée saurait sans doute comment terminer cette journée sans qu'ils ne sachant la commencée. Et cela lui suffisait amplement. Il n'y avait aucune branche à tailler, aucune branche s'écartant dans une direction ou une autre. Il n'aurait su quoi y faire sauf les regarder pousser.Peut importe, sa journée commença une main attrapant le pan de vêtement du mini marchant devant lui. Il espérait qu'il l'emmènerait, qu'il lui conterait ce qu'il y avait à conter et cela lui aurait suffit, oui, rien de plus.
    « Où allez-vous ? »
    La question fut répétée, un simple écho pour s'affirmer. Lui proposerait-il ? Idole, candide penchant sur le bout de ses lèvres, laissa ses yeux se poser sur la personne faisant l'objet de ses intérêts. Poulet s'enfuyant parmi la sève les reflétant. Elle serait bientôt ternie par le restant du givre tout comme ses branches attendant de pouvoir bourgeonner de nouveau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
j'ai posté au moins 5 messages

avatar
Poulet dans le noir

Messages : 10
Mon Totem est : inconnu

Message(#) Sujet: Re: trifolium ; poulet dans le noir Mar 1 Jan - 23:52

Où allez-vous?

Eh ben, on la lui faisait pas souvent celle-là. En même temps faut bien dire qu'il avait la réputation d'être un excentrique un peu fou sur les bords qui se balade là où ça le chante, sans même respecter un ordre ou un plan de son chef. Et en même temps, en étant honnête, elle était quand même méritée celle-ci. Il ne savait pas de quoi sa journée serait faite, ce qui ne le dérageait pas plus que ça au final. Pas l'envie de se fixer un objectif, pas l'envie de se priver. Pas l'envie non plus de se faire taper sur les doigts pour avoir fait quelque chose de plus important à la place de ses objectifs. Bref, il faisait ce qu'il voulait, et même le chef n'y trouvait plus rien à dire. Ou du moins il ne trouvait plus rien à dire, vu qu'il n'était pas écouté.

Le problème c'était que le petit rêveur lui demandait. Et vu qu'il n'était pas du genre à aller cafter au chef, Poulet pouvait bien lui répondre... Le problème c'est que ce vieux crâne chauve n'en savait rien. Et que rien n'était pas une réponse correcte pour l'amoureux des mots qu'il était. Rien n'ouvre pas sur grand chose, en fait sur rien, c'est dit. Ppourtant dire autre chose n'aurait pas été correct, ç'aurait été mentir. Alors il fallait broder. Dire tout en disant rien, raconter une histoire en somme. Il savait le faire en temps normal, mais là ça parlait de lui. Et il était toujours étonnamment mal à l'aise quand le sujet tombait sur sa personne. Il ne s'estimait ni assez intéressant ni assez à l'aise pour parler de lui même, et considérait qu'il y avait beaucoup d'histoire qui méritaient d'être contées avant la sienne. Mais bon, en tant que conteur il avait le devoir suivre la volonté du public même si elle lui déplaisait.

Le trou. La panne d'inspiration. Sa hantise la plus profonde. Ne plus pouvoir parler, ne plus savoir quoi dire. Son pire cauchemar. Que peut-il y avoir pire pour quelqu'un qui n'aime que raconter? Il regarde le bonhomme, présence éthérée, discrète mais déterminée. Comme d'habitude, il attend l'inspiration, elle ne devrait pas tarder à revenir non? Et en même temps, est-ce qu'il n'y a pas mieux à faire. L'inspiration, il la trouvait sur le terrain après tout. C'était la nature et les événements qui bâtissait ses récits. C'était le chant des pinsons et son accompagnement venteux qui lui donnait la trame, la rivière qui en dictait le tempo, les criquets qui tournait la page. Et, quitte à raconter une histoire, autant la faire vivre non?


Un sourire éclaira finalement son visage lorsqu'il répondit :

Quelque part dans la forêt entre ici et là bas. Je ne peux pas en dire trop, mais... je peux te montrer si tu le souhaites. Ça vaut le coup d’œil traloupin.

Ponctuant sa phrase d'un clin d’œil, il se mit dans le même temps à réfléchir. Où pouvait-il aller qui corresponde à cette description. Et surtout, pourquoi parlait-il toujours trop nom d'une libellule asthmatique?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
idole

avatar
Idole

Messages : 18
Mon métier de Mini : deboiseur
Mon Totem est : inconnu

Message(#) Sujet: Re: trifolium ; poulet dans le noir Sam 12 Jan - 13:16



    Le temps s'arrête avant qu'on ne le saisisse finalement d'une main frêle. Il écarte les branches et Idole le regarde faire. Douce alizé frôlant les feuilles, soleil daignant y glisser les doigts et Idole s'efface, ombre chevauchant les formes de son être. Il répond à la lumière se posant sur les traits de l'être lui faisant face. Il sourit doucement, vaguement.
    « Qu'est-ce qu'un coup d'œil traloupin ? »
    Il évite d'en demander trop lorsqu'on ne saurait en dire trop, lorsqu'il ne saurait évoquer le trouble qui accompagne les mots. Il feint alors l'ignorance. Il donne un dernier regard vers le ciel, vers les branches qui en bouchent quelques recoins. Il ne demande qu'à revoir les bourgeons du printemps sur le point de naitre. Un dernier soupir, un dernier amour jeté là où son esprit vagabonde. Rien de plus. Neutralité s'éprend à nouveau de son teint et se laisse virer aux côtés de Poulet dans le noir. Il n'ose mettre lumière à ses pensées, alors il scelle sa décision – qui en fut jamais évoquée, jamais mise en suspend.
    « Montrez-moi. »
    Il n'ose demander si telle était la destination, si sa présence pourrait entraver autres affaires – cela ne viens sans doute pas à son esprit, cela n'a sans doute pas sa place dans la candeur refoulée de sa personne. Et cela lui suffit pour exister. Il n'aime demander, il aime simplement écouter, laisser venir les choses. Viendront-elles ?

    Il attend encore qu'ils se remettent en route, il tente de balayer l'arrêt qu'il a forcé ici d'un regard inanimé d'autres raisons. La présence de Poulet lui suffit à présent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Message(#) Sujet: Re: trifolium ; poulet dans le noir

Revenir en haut Aller en bas
 
trifolium ; poulet dans le noir
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SEUL DANS LE NOIR de Paul Auster
» Light painting : seul dans le noir...
» Suis-je une ombre dans le noir
» possibilitées pour prendre une photo dans le noir ???????
» [Fregni, René] Elle danse dans le noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miniatures :: Les Branches de la Forêt :: L'Arbre Sylvestre :: La Place d'Ambre-
Sauter vers: